ROTEM® - le soin standard auprès du patient

Il a été démontré que, en plus des meilleurs soins pour le patient, des réductions de coûts sont possibles en suivant une thérapie guidée par ROTEM®.

Potentiel de réduction de coûts prouvé

L’utilisation de ROTEM® comme un outil de diagnostic en matière de gestion du saignement péri-opératoire est inscrite dans les directives de nombreuses unités de soins telles que:

  • La traumatologie
  • La chirurgie cardiaque
  • La transplantation hépatique
  • L’obstétrique

La réduction potentielle des coûts offerte par la thérapie guidée par ROTEM® a été de nombreuses fois prouvée. Il réduit de manière significative la consommation inutile de produits sanguins et les complications cliniques. La réduction des complications peut également avoir une incidence économique en diminuant la durée de séjour du patient en unité de soins intensifs et à l’hôpital!

Le coût des produits sanguins représente une part importante des frais d’hospitalisation et sont en augmentation, avec des hausses annuelles de 10% ou plus. La hausse des prix entraînée par l’augmentation du nombre d’interventions chirurgicales est susceptible de continuer à augmenter lorsque la demande ne peut être remplie par le pool de donneurs en baisse constante dans notre population vieillissante. En outre, les coûts tels que le stockage, le contrôle et l’administration de produits sanguins sont constamment sous-estimés dans les budgets des hôpitaux, alors que ces coûts peuvent représenter une partie importante des dépenses totales de l’hôpital.

Meilleur résultat pour le patient

Une réduction importante de la consommation des produits sanguins, allant jusqu’à 50%, peut être réalisée grâce à une gestion individualisée des hémorragies et des résultats complets de diagnostic. En particulier, il a été démontré que la thromboélastométrie avec ROTEM® permet de réduire le volume des transfusions et de diminuer la durée de séjour des patients à l’hôpital dans les interventions non urgentes, telles que la transplantation hépatique et la chirurgie cardiaque. Des économies similaires sont à l’étude dans les domaines d’application tels que les soins en traumatologie (polytraumatisme, traumatismes crâniens, etc.), l’obstétrique (par exemple, l’hémorragie post-partum) ou l’orthopédie.